Le 4 novembre 2020 arrivaient sur les terres de Herrebouc un troupeau de brebis de race tarasconnaise (Ariège) composé de 190 mères et presque autant d’agneaux.

Il va passer l’hiver et le début du printemps sur les 80 hectares du domaine, répartis en vignes, champs de céréales, prairies permanentes, jachères, bois et sous bois, terrasses.

Les brebis appartiennent à Tristan, Solenn, Domitille et Javier, quatre bergères et bergers itinérants qui ont la particularité d’être des bergers sans terres.

Aux portes de l’été, les brebis transhument en estive dans les Hautes Pyrénées. Elles sont nourries exclusivement à l’herbe, toute l’année. Pour assurer leur alimentation sans foin et sans grains, nos quatre bergers pratiquent la transhumance hivernale, les animaux sont déplacés en plaine chez les agriculteurs et vignerons qui veulent bien les accueillir.

Elles sont parquées au sein d’enclos mobiles. Les bergers les déplacent chaque jour et même parfois chaque demi journée. Elles peuvent ainsi passer d’un couvert de luzerne et d’avoine à une parcelle de vigne attenante, puis à un sous-bois de forêt. C’est ce que l’on appelle le système de pâturage tournant dynamique.

Cet échange de bons procédés avec les bergers – terres et nourriture contre fumure, désherbage et entretien – nous est immédiatement apparu comme une évidence. Les brebis participent à l’équilibre général de notre écosystème, à la vie joyeuse du domaine.

Il nous fallait des animaux pour compléter véritablement notre système de fonctionnement en agriculture biologique et biodynamique. Leur présence et ce partenariat que nous souhaitons devenir pérenne, nous offrent de nouvelles perspectives de réflexion sur l’optimisation de nos ressources et sur nos pratiques agroécologiques.