LE DOMAINE

Historique

Le domaine de Herrebouc et son château gascon sont rachetés en 1999 par la famille FITTE, qui tombe sous le charme du lieu et renoue ainsi avec ses racines gersoises. S’en suivront dix années de profondes transformations du lieu, que ce soit au niveau du vignoble ou des bâtiments inscrits à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

C’est ainsi que le vignoble est restructuré de 1999 à 2006, avec 9 hectares de vignes arrachées puis replantées sur 12 initiaux. Les premières vendanges manuelles ont lieu dès 2000 et sont les premières d’une longue série partagée avec enthousiasme, engagement et passion par famille et amis.

Les chais du domaine sont rénovés en 2004. Les premières vinifications sur site ont lieu la même année, lorsque Carine s’installe comme jeune agricultrice et qu’Hélène, forte de son expérience vite-vinicole, la rejoint pour la seconder. En 2005, le chai barriques et les bureaux voient le jour, la salle de dégustation est achevée courant 2010.

Un nouvel espace de dégustation est actuellement en projet et les travaux ne devraient pas tarder à démarrer ! Ce nouvel espace sera l’occasion de développer nouveaux projets oenotouristiques… à découvrir en 2016 à l’occasion de leur 13ème millésime.

Production

Herrebouc compte aujourd’hui 18 hectares de vignes, en côteaux argiles-calcaires, répartis en 10 cépages, tous typiques du Gers ou du grand Sud-Ouest : Colombard, Ugni Blanc, Sauvignon gris, Petit et Gros Manseng pour les blancs ; Merlot, Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Tannat et une pointe de Syrah pour les rouges.

  • 12 hectares à Saint Jean Poutge surplombent le château ; la vendange est intégralement vinifiée et mise en bouteilles sur site avant d’être commercialisés en circuits courts, principalement au domaine.
  • 6 hectares à Saint Paul sur Baïse ont été rachetés en 2009 ;  la récolte est livrée à la petite cave coopérative de Mézins… mais quelques cépages comme le gros manseng commencent cependant à rejoindre les chais de Herrebouc…

Blancs secs moelleux et doux, rosés et rouges sont ainsi produits sur le domaine. A la suite de vinifications traditionnelles limitant les intrants au minimum, les vins sont ensuite élevés en cuves pour la gamme « Domaine » ou en fûts de chêne français pour la gamme « La tour de Herrebouc ».

La pratique de l’agriculture biologique a débuté dès 2005 et le domaine est officiellement certifié en bio depuis 2010, la conversion officielle n’ayant débuté qu’en 20007. A noter que les 50 hectares de grandes cultures du domaine, qui jouxtent le château et les vignes, sont également cultivées en bio depuis la même époque. Bois, landes, prairies, haies et bosquets complètent le paysage et donnent au mot biodiversité tout son sens.